frenchhope

Les signets de cette page sont gérés par un administrateur.

55554 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote /

  1. -
    https://trustmyscience.com/plastique-autocicatrisant-meme-sous-eau
    Vote 0
  2. -
    https://www.insu.cnrs.fr/fr/changemen...limatique-et-acidification-des-oceans
    Vote 0
  3. -
    https://www.20minutes.fr/societe/3149...ue-idee-rappel-annuel-contre-covid-19
    Vote 0
  4. -
    https://www.lemonde.fr/pixels/article...ncore-un-interet_6098650_4408996.html
    Vote 0
  5. À la question « Pourquoi jouez-vous ? », la plupart des joueurs expliquent vouloir échapper à leur quotidien. Mais pour quelques-uns, la principale source de motivation n’est autre que… le besoin de nature. En me penchant sur ces derniers profils, je me suis aperçu que, pour la majorité d’entre eux, il s’agissait de personnes n’ayant pas de contact avec la nature réelle dans le quotidien. Ce point est passionnant : le jeu vidéo pourrait assouvir notre besoin de nature ! Le témoignage du joueur qui allumait son ordinateur tous les soirs pour se ressourcer dans WoW prend alors tout son sens.

    ---

    Le problème avec le virtuel, c’est qu’il nous prive d’une multitude de sensations ! Une balade en forêt le matin par exemple nous fait ressentir l’humidité, le vent sur la peau, le poids des vêtements, la texture du sol sous nos pieds, le changement de lumière… Tout cela, les ingénieurs ne peuvent pas le modéliser dans un jeu. Soyons clair : d’un point de vue sensoriel, il est (pour le moment) impossible de vivre dans le virtuel une expérience de nature équivalente à celle qu’on peut avoir dans le réel. Mais ce besoin de chlorophylle pixélisée chez les personnes qui sortent peu ou qui vivent dans des zones très urbanisées peut cacher un phénomène plus pervers. On peut imaginer que le joueur, une fois qu’il a trouvé une certaine satisfaction devant son écran, ne sente pas l’utilité de se frotter à la vraie nature. Dans le réel tout est bien plus hasardeux : c’est évidemment plus confortable d’évoluer dans un monde intégralement scénarisé. J’ai peur qu’on entre ainsi dans un nouveau « syndrome de Peter Pan » angoisse liée à l’idée de devenir adulte » . Il faudrait au contraire que la nature virtuelle donne envie de sortir dehors. Que le jeu soit un premier pas vers l’extérieur.

    ---

    l’idéal serait un jeu hybride avec une immersion naturelle à l’image de WoW et qui, en plus, demanderait de sortir dehors ; d’aller chercher, par exemple, un élément dans un parc ou une prairie pour poursuivre la partie. Voilà pour moi un moyen efficace de reconnecter les gens à la nature. Ce n’est probablement pas le seul, les recherches s’amorcent tout juste dans ce domaine. Un immense champ d’étude s’offre désormais à nous pour comprendre notre relation à la nature virtuelle.
    https://usbeketrica.com/fr/article/le...aient-assouvir-notre-besoin-de-nature
    Vote 0
  6. -
    https://www.usine-digitale.fr/article...ocede-entierement-digitalise.N1148772
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 5556 Marque-pages / Space Oasis: My Bookmarks

À propos - Propulsé par SemanticScuttle