frenchhope: royaume-uni*

Les signets de cette page sont gérés par un administrateur.

114 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote / - Signets des autres utilisateurs pour ce tag

  1. -
    https://www.bfmtv.com/international/r...t_compte=BFMTV&at_plateforme=facebook
    Vote 0
  2. -
    https://www.francetvinfo.fr/replay-ra...oyaume-uni-est-un-succes_5644292.html
    Vote 0
  3. -
    https://www.latribune.fr/economie/int...a-semaine-de-quatre-jours-952590.html
    Vote 0
  4. >la Loterie renforce le pouvoir du riche par la participation du pauvre

    ***

    >l’intelligentsia très rationnelle de gauche n’est guère à l’aise avec la roue de la fortune institutionnelle, qu’elle traite parfois de « taxe sur la bêtise ». Dans un article de la London Review of Books intitulé « Le complot pour nous rendre bêtes », le politologue David Runciman faisait valoir, en 1996, qu’« en instaurant la Loterie, l’État considérait » la stupidité non comme un mal, mais comme un investissement (3) ». À la même époque, dans The Guardian, l’auteur dramatique Alan Bleasdale décrivait sa répulsion : « Mon horreur morale instinctive devant la Loterie est revécue chaque samedi devant tous les buralistes du pays lorsque le vieux, le miteux et le désespéré y font la queue dans l’espoir de gagner leur unique porte de sortie. » Dans 1984, publié en 1949, George Orwell portait un regard similaire sur un jeu assimilé à une duperie : « La loterie, et les énormes prix qu’elle payait chaque semaine, était le seul événement public auquel les prolétaires portaient une attention sérieuse. (…) C’était leur plaisir, leur folie, leur calmant, leur stimulant intellectuel. (…) Il n’y avait que les petites sommes qui fussent réellement payées. Les gagnants des gros prix étaient des gens qui n’existaient pas. »

    ***

    >une part non négligeable des jeunes de 18 à 24 ans qui jouent (un sur quatre, selon un sondage) disent le faire parce que c’est amusant (« fun »). Un joueur jeune sur quatre attribue cette habitude au fait qu’elle lui vient de sa famille. Comme les chercheurs s’accordent à le reconnaître, l’environnement social constitue un facteur déterminant dans l’addiction au jeu, tout comme dans l’alcoolisme ou les habitudes alimentaires.
    https://www.monde-diplomatique.fr/2022/02/ELVEN/64352
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 12 Marque-pages / ESPITALLIER.NET: Tags: royaume-uni

À propos - Propulsé par SemanticScuttle