Tags: entreprise*

2318 signet(s) - Classer par : Date ↓ / Titre / Vote /

  1. Passer directement des tartines du petit-déjeuner au clavier de son ordinateur est difficile pour certains, qui ont besoin d'un espace de respiration.

    Eddie Fairchild, un consultant résidant en Floride, avait pour habitude d'écouter ses podcasts favoris et de téléphoner à ses proches durant les heures de trajet en voiture quand il se rendait chez ses clients.

    Avec ses réunions virtuelles, finis les embouteillages… mais aussi les podcasts et les coups de fil. Il s'est donc inventé un faux trajet, errant deux fois par semaine en voiture dans les rues de sa banlieue ou s'arrêtant dans une boutique de café à emporter.

    Bien entendu, le trafic est moins intense en cette période, mais Eddie Fairchild prend bien soin de sortir vers 7 heures du matin ou 5 heures et demie le soir, là où il a le plus de chance de trouver du monde sur la route. Récemment, il avoue avoir été «excité» de se retrouver dans un embouteillage l'obligeant à emprunter un itinéraire bis.
    https://korii.slate.fr/biz/teletravai...que-coupure-bureau-domicile-habitudes
    Vote 0
  2. Ce sont ces petites tâches communes qui sont apparues ces quarante dernières années en parallèle des progrès technologiques: trier ses mails, gérer ses mots de passe, planifier son voyage, se renseigner sur la santé, scanner ses courses, contacter les services clients de plateforme en ligne, utiliser une caisse automatique… Un accroissement du travail de l'ombre qui serait bénéfique aux entreprises, selon l'écrivain, puisque ces quelques minutes de notre temps que nous accordons volontiers permettent de réduire la main d'œuvre.
    https://www.slate.fr/story/199287/org...isation-travail-listes-charge-mentale
    Vote 0
  3. dans les discours de mars à juin, cette solidarité est associée à des formes non étatiques du lien social, en particulier la famille. Dans ce contexte, pourquoi est-il important de distinguer solidarité étatique et solidarité nationale ?

    ***

    Cette diversité viendrait mettre en péril la cohésion nationale. Emmanuel Macron évoque largement cette idée dans son entretien pour L’Express en reprenant l’idée d’insécurité culturelle de Laurent Bouvet qui décrit un sentiment d’insécurité que ressentirait la majorité culturelle d’un pays lorsqu’elle est face à la diversité culturelle. Dans cet entretien, le président de la République définit ce qu’est « être Français ». Il met en premier la nation et son histoire et seulement ensuite la citoyenneté et ses institutions.

    Aujourd’hui, de plus en plus d’études remettent en cause l’existence d’un tel dilemme entre nation et solidarité. Pourtant, le lien entre nation et solidarité reste important dans les débats publics. Se pose alors la question suivante : avons-nous besoin de la nation pour être solidaires ?
    https://theconversation.com/avons-nou...la-nation-pour-etre-solidaires-151499
    Vote 0
  4. -
    https://www.ouest-france.fr/economie/...es-superflues-selon-une-etude-7119044
    Vote 0
  5. Des relations de pouvoir assurent la dépendance des entrepreneurs. Les logiciels et les algorithmes structurent l’action des intervenants, les règles contractuelles fixent les termes et les conditions de leur participation. La dynamique « winner-take-most » offre des opportunités aux entrepreneurs incités à réaliser des investissements spécifiques, ce qui accroît leur dépendance.

    La dépendance signifie également qu’Apple supprime certaines applications pour introduire les siennes (comme Apple Music et Apple TV+), estimées plus performantes et que Facebook est en concurrence directe avec ses développeurs.
    https://theconversation.com/blocage-d...t-des-plates-formes-numeriques-152540
    Vote 0
  6. La fabrication des notes ne repose sur aucune règle claire. Ce qu’on est en droit d’attendre des objets, ou des personnes, évalués, n’est jamais précisément défini. Mais le système perdure, et se développe, car tout le monde y trouve son compte. La recherche des profits est facilitée.

    En contribuant à établir des hiérarchies de « produits », les consommateurs font le travail des vendeurs. Ils tirent leur bénéfice de l’impression qui leur est donnée de devenir des acteurs efficaces de la vie économique, ayant toujours leur mot à dire. Ce qui, soit dit au passage, vérifie l’adage de Rousseau (Du Contrat Social, livre 1, chap. 1) : « Tel se croit le maître des autres, qui ne laisse pas d’être plus esclave qu’eux ».
    https://theconversation.com/noter-son...rait-elle-la-voie-de-la-raison-152595
    Vote 0

Haut de page

Première / Précédent / Suivant / Dernière / Page 1 de 232 Marque-pages / Space Oasis: tagged with "entreprise"

À propos - Propulsé par SemanticScuttle